Venue à Pékin de M. Antoine Lilti

Dans le cadre de son cycle de conférences sur « Les Lumières françaises», le CFC a l’honneur d’inviter M. Antoine Lilti à Pékin du 27 au 31 mai 2013. Antoine Lilti est actuellement directeur d’études à l’EHESS où il donne un séminaire sur l’historiographie des Lumières. Il a dirigé la rédaction de la revue Annales. Histoire, Sciences sociales. Il est notamment l’auteur d’un ouvrage intitulé : Le Monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle. et d’un article « comment écrit-on l’histoire intellectuelle des Lumières? Spinozisme, radicalisme et philosophie« .

Ses conférences auront lieu au département d’histoire de l’université de Pékin le 28 mai et au département d’histoire de l’université Tsinghua le 30 mai. Elles seront respectivement consacrées à Jean-Jacques Rousseau et aux Lumières dans la pensée de Michel Foucault.

Dans sa première conférence intitulée « Authenticité et célébrité : Jean-Jacques Rousseau et l’espace public des Lumières », Antoine Lilti montrera le dilemme dans lequel est pris « Jean-Jacques » qui, voulant vivre dans l’authenticité et la simplicité, devient par là-même une « star », le premier écrivain à faire l’expérience de la célébrité comme un phénomène culturel. Contrairement à Voltaire qui veut parler à la raison humaine, Rousseau en appelle aux sentiments et à l’exemplarité. Il est ainsi confronté à une curiosité et un attachement qui ne s’adressent pas seulement à ses idées, mais à sa personne. La volonté de mettre sa vie en accord avec ses idées risque alors d’apparaître comme une mise en scène. Et la célébrité qu’elle lui confère finit par lui être intolérable. Cette présentation des contradictions auxquelles est confronté le premier intellectuel « médiatique » devrait intéresser un public d’aujourd’hui, qu’il soit français ou chinois.

a seconde conférence, intitulée « Le diagnostic de la modernité : Michel Foucault et les Lumières », s’attachera à analyser le tournant que prend la pensée de Michel Foucault dans les dernières années de sa vie. Critique radical des Lumières dans les années 1960-1970, Foucault en arrive dans les années 1980 à se réclamer de Kant et de sa conception de l’Aufklärung. Certainement influencé par son débat avec des intellectuels comme Habermas ou Maurice Agulhon, mais aussi par sa participation à la politique en tant qu’intellectuel, le retour aux Lumières de Michel Foucault n’est pas une acceptation pure et simple de la position de ses critiques défenseurs des Lumières, mais une tentative de redéfinition de la modernité. Dans un pays où Foucault, vu à travers le prisme américain de la French Theory, a joué et continue à jouer un rôle important dans le débat entre libéraux et anti-libéraux, entre critiques et défenseurs des Lumières, la conférence d’Antoine Lilti devrait apporter un éclairage utile.

Pour tout renseignement supplémentaire, merci de bien vouloir nous contacter par courriel à : contact@beijing-cfc.org