Publication de l’ouvrage « Participation publique et gouvernance sociale »

L’équipe du Centre Franco-Chinois de l’université Tsinghua est fière d’annoncer la publication en mandarin de l’ouvrage Participation publique et gouvernance sociale ( 公众参与和社会治理 – Public participation and Social governance ) aux Éditions encyclopédiques de Chine (中国大百科全书出版社 – Encyclopedia of China Publishing House).

Livre CFCPrésentation:
A travers le prisme de grandes questions sociales auxquelles la France – au même titre que la Chine- est aujourd’hui confrontée comme l’accès à l’éducation des enfants migrants, la place des prostitués dans la société, la marginalisation des populations pauvres ou encore la prise en compte de la crise environnementale, cet ouvrage offre un regard nouveau sur l’expérience démocratique en France, les épreuves qu’elle traverse et sur la manière dont elle cherche à se renouveler. En s’intéressant aux formes institutionnalisées et non institutionnalisées de participation, comme les mobilisations ou la participation du public dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques, ce livre privilégie une approche dynamique et par le bas de la démocratie, centrée sur les initiatives et la capacité d’agir des acteurs. Les contributions réunies dans ce livre, issues de séminaires organisés par le CFC à Tsinghua entre 2014 et 2017, éclairent la manière de faire des sciences en France, mettant en particulier en avant l’importance de la dimension empirique et de l’esprit critique, source d’innovations scientifiques et du changement social.

Référence de l’ouvrage:
Ke Lei (Chloé Froissart) (Dir.), Gongzhong canyu he shehui zhili, Pékin, Zhongguo dabaike quanshu chubanshe, 2018, 238 p.

Flyer de présentation de l’ouvrage

Presentation of Judith Audin, « The reshaping of social groups through the process of urban renewal in postsocialist China : a case study on the coal miners in Datong (Shanxi province) », December 9, 2016

The Tsinghua University Sino-French Research Centre is pleased to invite you to a presentation of Judith Audin (in English).


Judith Audin

Judith Audin is a post-doctoral researcher for the MEDIUM Project (Sciences Po Aix/CHERPA). She is a specialist of urban sociology and comparative politics in contemporary China. After many years of research about local governement in Beijing and Chongqing, she now studies the power dynamics in medium-sized cities in Datong and Zhuhai.


The reshaping of social groups through the process of urban renewal in postsocialist China : a case study on the coal miners in Datong (Shanxi province)

Around Datong, the “coal capital city”, Tongmei Group (a state-owned company) gradually absorbed many coal mines. In 2006, Tongmei carried out a massive urban renewal project. Coal miners from different mines, who used to live on the production sites in very precarious and uncomfortable self-built houses, were relocated in a new urban neighbourhood financed and conceived by Tongmei, which now counts 300 000 inhabitants. How does this residential migration impact the social group of miners? This presentation will highlight the restructuring of social ties and the change in the sense of belonging of the families through the double process of urban renewal and of the economic crisis triggered by the fall in coal prices last year. It will focus on the housing unit to study the processes of cohesion, dislocation, or segregation on the group of coal miners relocated by Tongmei Group. It will show how the new living space leads both to perspectives of social promotion and to forms of vulnerability, starting with the stigmatization of the new neighbourhood, commonly called “slum” (penghuqu).

Discutant:

Chloé Froissart, Director of the Tsinghua Sino-French Research Center

December 9, 2016

10:00 – 12:00

Tsinghua University, Ming Zhai Building明斋楼楼, Room 349A

Erik Neveu, « Les médias et la construction des problèmes publics », 23 février 2015

Le Centre Franco-Chinois en sciences sociales de l’Université Tsinghua a eu le plaisir d’accueillir Erik Neveu le 23 février 2016 pour une conférence sur les médias et la construction des problèmes publics.


YMBErik Neveu

Professeur de sciences politiques et de sociologie à l’Institut d’études politiques de Rennes


Les médias et la construction des problèmes publics

Voir la vidéo de la conférence

Le propos de cette conférence est rendre intelligible le rôle spécifique des médias dans la construction des problèmes publics, soit dans les processus qui aboutissent à ce qu’un fait social devienne objet de débats, de revendications, éventuellement de décisions publiques. Après avoir rappelé quelque données de base sur la recherche autour des “problèmes publics”, le sujet sera abordé en trois étapes. La première se fixera sur le rôle des “sources” et acteurs extérieurs au monde médiatique. Comment peuvent-ils faire passer leurs “problèmes” et cadrages dans les médias, comment expliquer ici les inégalités observables, les tactiques d’optimisation de son impact médiatique? Se déplaçant au sein de la division du travail et des logiques de fonctionnement des médias, une seconde partie questionnera ensuite les modes de filtrage des problèmes publics: comment la définition de ce qui vaut information, les effets du rubriquage, un sens commun journalistique pèsent-ils sur les sujets dignes d’être couverts comme problèmes? Un zoom sur la couverture des questions d’environnement et de réchauffement climatique permettra d’illustrer ces mécanismes et de leur donner une profondeur historique.

Mardi 23 février 2016, de 14h à 17h
Université Tsinghua, Shan Zhai Building, salle 306

Discutants:

He Jianyu
Professeur à l’Institut d’études du marxisme
de l’université Tsinghua

Zeng Fanxu
Professeur au département de journalisme et de communication
de l’université Tsinghua

Présidence: Chloé Froissart
Directrice du Centre Franco-Chinois de l’Université Tsinghua

Eric Neveu et Chloé Froissart

Vidéos – Conférence : « La méthode d’intervention sociologique aujourd’hui » – Michel Wieviorka

Michel Wieviorka est directeur d’études à l’EHESS et directeur de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme. Ses travaux portent notamment sur les mouvements sociaux, la diversité culturelle, le racisme, la violence, le terrorisme. Parmi ses ouvrages récents: « Neuf leçons de sociologie », Paris, éd. Robert Laffont, « Le front national entre extrémisme, populisme et ethnicité », éd. de la MSH.

La méthode de l’intervention sociologique a été créée par Alain Touraine pour répondre à deux objectifs: il s’agissait de proposer un diagnostic historique sur la naissance de la société post-industrielle, et sociologique, sur la naissance de nouveaux mouvements sociaux. Michel Wieviorka a fait partie de l’équipe qui a utilisé cette méthode pour la première fois, puis il l’a employée pour étudier également des formes décomposées ou inversées d’action collective, comme le racisme ou le terrorisme.