Compte-rendu de la journée d’études sur la gouvernance environnementale en Chine, 2 avril 2018

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua et le Brookings-Tsinghua Center for Public Policy ont eu le plaisir de coorganiser la journée d’études sur les acteurs, les stratégies et modes d’action de la gouvernance environnementale en Chine, le lundi 2 avril 2018 (Programme). Huit intervenants se sont exprimés au cours de ce séminaire codirigé par Chloé Froissart, directrice du CFC, et QI Ye, directeur du Brookings-Tsinghua Center for Public Policy.

Les remarques introductives du professeur QI Ye ont souligné l’ampleur des efforts entrepris par la Chine pour lutter contre la pollution, de l’air notamment, et dans une moindre mesure des sols et de l’eau. Le récent réaménagement des ministères dédié à la protection environnementale à la suite des sessions annuelles de l’Assemblée nationale populaire et la Conférence consultative politique du peuple chinois marquent l’importance accordée à ce sujet par les autorités. En dépit de l’ambition et de la latitude conférée à ces nouveaux ministères, ayant désormais la main haute sur les questions environnementales, certains volets demeurent délaissés, comme celui de la lutte contre le réchauffement climatique. L’un des défis des prochaines négociations internationales sera d’ailleurs une inclusion plus importante des acteurs économiques extraétatiques — non seulement les entreprises, mais aussi les organisations internationales de régulation (FMI, OMC, Banques centrales…), défi sur lequel la Chine est attendue.…