Conférence de Wang Simeng : « Heurs et malheurs dans la diaspora chinoise en région parisienne : une enquête ethnographique sur la santé mentale de migrants et de leurs descendants », 22 novembre 2016

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua et le Centre de recherche en anthropologie et ethnologie de l’Institut des sciences sociales de l’université Tsinghua ont eu le plaisir d’organiser une conférence en présence de Wang Simeng le 22 novembre 2016 à l’université Tsinghua (en chinois).


YMBWang Simeng

Wang Simeng est diplômée du département de sociologie de l’université Tsinghua et docteure en sociologie de l’École normale supérieure. Elle est actuellement chercheure au CNRS. Ses sujets de recherche portent principalement sur l’immigration, la mobilité sociale, la sociologie de la santé et l’internationalisation de la santé. Elle est l’auteure de plusieurs articles académiques et comptes-rendus de lecture (disponibles à l’adresse suivante :https://cnrs-gif.academia.edu/SimengWang).


Heurs et malheurs dans la diaspora chinoise en région parisienne :
une enquête ethnographique sur la santé mentale
de migrants et de leurs descendants

Voir la vidéo de la conférence

Partant des lieux communs véhiculés par la presse française sur la population chinoise de Paris, souvent associés au « Chinatown » du 13e arrondissement, à l’image des « chinois communautaristes », ou à la surreprésentation en leur sein de certaines catégories sociales telles que les sans-papiers, les prostituées ou les commerçants de Wenzhou, cette communication se donnera comme objectif premier de déconstruire l’image figée de la population chinoise en montrant sa diversité sociale et son évolution historique. Dans un second temps, l’intervention visera à mettre en lumière les trajectoires sociales et les expériences migratoires d’individus sous l’angle de l’expression des souffrances psychiques. L’exposé s’appuiera sur les matériaux empiriques collectés pendant quatre ans (2010-2014) auprès de 180 familles chinoises originaires de différents horizons : des migrants primo-arrivants, qu’il soient intellectuels, prostituées, élites économiques, sans-papiers, ou les descendants de ces derniers qui, pour certains, suivent la voie de leurs parents ou, pour d’autres, cherchent encore leur voie – professionnelle mais aussi personnelle. A partir des analyses de la double nature « géographique » et « sociale » d’une migration internationale, l’intervenante abordera également la dimension « sociale » des souffrances psychiques.

Discutant: Jing Jun
Professeur d’anthropologie à l’université Tsinghua,
directeur du Centre de recherche sur la santé publique de l’université Tsinghua

Mardi 22 novembre 2016, de 15h30 à 17h30
Université Tsinghua, Xiong Zhixing Building, salle 211

La conférence est animée par Chloé Froissart,
Directrice du Centre franco-chinois de l’université Tsinghua