Conférence de Pr. Bruno Fayolle-Lussac – jeudi 6 juin 2019

Le patrimoine : une notion « cannibalisée » à l’ère de la compétition urbaine généralisée.

Les paradoxes d’une politique locale du patrimoine d’un grand site urbain inscrit à l’UNESCO: le cas de « Bordeaux, « port de la lune ».

Le patrimoine est devenu progressivement depuis les années 1950 une notion floue, recouvrant, envahissant les champs de plus en plus divers de notre environnement à toutes les échelles des territoires, qu’il s’agisse de biens matériels et/ ou immatériels. Cette notion a été peu à peu cannibalisée par des enjeux notamment financiers, économiques, politiques… de plus en plus puissants. Dans le cas du plus grand site urbain inscrit au patrimoine mondial en 2007 – la ville historique de Bordeaux au cœur de la métropole de la région de la Nouvelle Aquitaine – Le label UNESCO a eu un fort effet de levier dans la promotion de l’image, de l’attractivité et du développement urbain de la ville et de la métropole sur le plan touristique et plus largement économique au risque, d’une part, de figer le grand centre historique au profit des territoires urbains de la périphérie, voire au-delà dans les années à venir et, d’autre part, de créer une confrontation directe entre la forme urbaine héritée et protégée,figée et dominée par la production actuelle de programmes d’architectures contemporaines, censées renforcer l’attractivité et le statut de la métropole dans le contexte actuel de la compétition urbaine généralisée (global urban competitiveness) ici à l’échelle nationale, voire européenne.

Bruno Fayolle-Lussac – présentation

Historien de l’architecture et archéologue, professeur honoraire de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage (ENSAP) de Bordeaux depuis 2006. Il a entre autres été membre du CLUB du patrimoine mondial UNESCO de Bordeaux de 2009 à 2014.

Ses recherches portent principalement sur les évolutions des rapports entre le patrimoine et le développement urbain (enjeux et paradoxes), notamment à partir d’études de cas (Chine/France), dans le contexte actuel de globalisation de la circulation des modèles et des pratiques.

Ses plus récents ouvrages et articles incluent :

2018: Françoise Blanc, Olivier Brochet, Bruno Fayolle Lussac, Villes fortifiées en projet – les ateliers de Jingzhou et Xiangfan (Hubei) Chine. (Bordeaux, MSHA, 2 018, 129 p.)

2008: Fayolle Lussac Bruno, Papillault Rémi, Ed., Le Team X et la question du logement collectif : éléments d’une problématique, Bordeaux, MSHA, .

2007: Fayolle Lussac Bruno, Høyem Harald, Clément Pierre, Ed., Xi’an – an Ancient City in the Modern World Evolution of the Urban Pattern (1949-2000), Paris, Editions Recherches, 299 p.

2017: Thierry Sanjuan, Bruno Fayolle Lussac, « La Chine vue d’en bas, les petites villes enjeu du développement », Espace Géographique, n° 4, p. 292-304.

2017: « Que faut-il regarder, que faut-il sauvegarder? », Michèle Larue-Charlus dir., Bordeaux 50 ans d’héritage 1967-2017 Du secteur sauvegardé au site patrimonial , DGA, Bordeaux, 271 p.(p. 8-12).