Conférence « Images et communication politique au Moyen Âge », par Patrick Boucheron


Le Centre franco-chinois de l’université Tsinghua,
en partenariat avec l’Ambassade de France en Chine,
vous convie à la conférence
du professeur Patrick Boucheron intitulée

Images et communication politique au Moyen Âge

La conférence aura lieu le mercredi 12 décembre de 15:30 à 17:30, dans la salle de conférence n°3 de l’hôtel Jiasuo de l’université Tsinghua. Elle sera tenue en langue française (avec traduction consécutive en chinois).

En raison du nombre limité de places, il est fortement conseillé de s’inscrire au préalable, par mail :
contact@beijing-cfc.org .

fit-5

Vous ne connaissez peut-être pas son nom mais vous l’avez déjà vue. On l’appelle « fresque du Bon gouvernement ». Ambrogio Lorenzetti l’a peinte dans le palais communal de Sienne en 1338, dix ans avant que la Peste noire ne le précipite dans la mort. Elle captive aujourd’hui encore par le foisonnement de ses détails et la force de ses allégories. Mais comment rendre compte de son mouvement d’ensemble ? En rendant l’œuvre au climat d’urgence qui l’a suscitée et qui lui donne sens, Patrick Boucheron lui restitue sa fraîcheur et sa puissance, son sens politique et son actualité. Dans cette conférence, Patrick Boucheron démontrera la dialectique existant entre les images du pouvoir et le pouvoir des images. 

Interview de Chloé Froissart pour iD4D, blog animé par l’Agence Française de Développement

La Chine et ses migrants : des progrès fragiles

Interview de Chloé Froissart, parue le 26 juillet 2018 sur le blog iD4D, blog animé par l’Agence Française de Développement – Copyright ID4D.

La Chine et ses migrants CFC FR

La Chine compte près de 300 millions de travailleurs migrants aux conditions de vie très précaires. Chloé Froissart, directrice du Centre franco-chinois en sciences sociales à l’université Tsinghua (Pékin), analyse la situation juridique et sociale de cette population.

Les flux migratoires intérieurs en Chine restent massifs et s’étendent sur tout le pays, depuis le centre et l’ouest vers la côte est. À combien estime-t-on aujourd’hui le nombre de travailleurs migrants ?

Selon le rapport du Bureau national des statistiques publié en avril 2018, il y avait 286,52 millions de travailleurs migrants en Chine en 2017. Leur nombre continue à augmenter. On en compte 4,81 millions en plus par rapport à 2016, soit une progression de 1,7 %. Par ailleurs, les statistiques ne représentent qu’une partie de la population de ces migrants. Beaucoup ne sont pas enregistrés et ils ne sont donc pas recensés. Prenons l’exemple d’une ville comme Shanghai : la population totale est officiellement de 24 millions, mais elle peut parfois atteindre 30 millions, avec une moyenne de 28 millions.

Conference, « China’s Belt and Road Initiative: A Catalyst for Economic, Financial, and Good Governance Reforms? » , 24 avril 2018

The Tsinghua University Sino-French Research Centre and the Carnegie–Tsinghua Center for Global Policy are pleased to invite you to a conference with Jean-François Huchet, Shi Zhiqin and Wang Xinsong :

« China’s Belt and Road Initiative:
A Catalyst for Economic, Financial, and Good Governance Reforms? »

April 24, 2018 – 2:30 PM – 4:30 PM

Carnegie-Tsinghua Center
Sohu Internet Plaza 1
Zhongguancun East Road, Building 9, Suite 402

Registration is required to attend this event
Register to attend


JeanFrançoisHuchet site CFCJean-François Huchet

Jean-François Huchet is vice-chancellor for research, director of the Centre for Asian Studies, and professor of economics at the National Institute for Oriental Languages and Civilizations in Paris.


Shi_Zhiqin_color2Shi Zhiqin

Shi Zhiqin is a resident scholar at the Carnegie-Tsinghua Center for Global Policy, where he runs the China-EU Relations program and the China-NATO dialogue series.


ShiZhiqin site CFCWang Xinsong

Wang Xinsong is an associate professor at the Beijing Normal University School of Social Development and Public Policy. His recent research focuses on the political risks of China’s overseas investments and their impact on the governance of developing countries.


Since its unveiling in 2013, the Belt and Road Initiative (BRI) has developed into a sweeping global project with profound implications for the international financial system, China’s own growth model, and governance in China and in countries along the Belt.

Seconde conférence de Loïc Blondiaux, « La démocratie participative en France : un bilan contrasté », 6 septembre 2017

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua a le plaisir de vous inviter à une seconde conférence de Loïc Blondiaux le mercredi 6 septembre 2017.


Loïc Blondiaux 罗伊克•布隆迪欧

Loïc Blondiaux est politiste, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et chercheur au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP EHESS/PARIS 1/CNRS). Ses travaux portent sur la participation citoyenne, les innovations démocratiques et l’opinion publique. Il dirige la revue Participations, le master « Ingénierie de la concertation » (Paris I) et a présidé le conseil scientifique du GIS « Démocratie et participation » de 2010 à 2016.Il est membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot et du think tank Décider ensemble, de la Commission parisienne du débat public ainsi que du conseil d’administration de l’Institut de la concertation et de la participation citoyenne. Il a publié notamment La fabrique de l’opinion (Seuil, 1998) et Le Nouvel esprit de la démocratie (Seuil, 2008).


La démocratie participative en France : un bilan contrasté

Depuis le début des années 2000, la législation française reconnaît aux citoyens le droit de participer à l’élaboration des décisions, en particulier dans le domaine environnemental. De nombreux dispositifs (conseils de quartier, Commission nationale du débat public, conseils citoyens, budget participatif, plate-forme de consultation numériques…) ont été mis en place à l’échelle locale ou nationale, qui cherchent à associer les citoyens, de manière plus ou moins directe, aux décisions qui les concernent.…

Conférence de Loïc Blondiaux : « Les démocraties représentatives à l’épreuve », 5 septembre 2017

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua a le plaisir de vous inviter à une conférence de Loïc Blondiaux le 5 septembre 2017 à l’université Tsinghua.



LoicBlondiauxLoïc Blondiaux

Loïc Blondiaux est politiste, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et chercheur au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP EHESS/PARIS 1/CNRS). Ses travaux portent sur la participation citoyenne, les innovations démocratiques et l’opinion publique. Il dirige la revue Participations, le master « Ingénierie de la concertation » (Paris I) et a présidé le conseil scientifique du GIS « Démocratie et participation » de 2010 à 2016. Il est membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot et du think tank Décider ensemble, de la Commission parisienne du débat public ainsi que du conseil d’administration de l’Institut de la concertation et de la participation citoyenne. Il a publié notamment La fabrique de l’opinion (Seuil, 1998) et Le Nouvel esprit de la démocratie (Seuil, 2008).


Les démocraties représentatives à l’épreuve

La démocratie représentative ne fait plus l’objet d’un consensus dans la société française actuelle. Cette forme de régime politique a amplement fait la démonstration de ses fragilités face au terrorisme ou aux courants autoritaires qui traversent la société française, autant que de son inefficacité face aux crises économiques ou environnementales.…

Marion Carrel, « Engagement public et sensibilisation aux problèmes publics : les effets fragiles de la délibération dans les quartiers populaires », Vendredi 14 avril 2017

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua a le plaisir de vous inviter à une deuxième conférence de Marion Carrel le 14 avril 2017 à l’université Tsinghua .



carrel_photoMarion Carrel

Marion Carrel est maîtresse de conférences en sociologie à l’université Lille 3, Centre de recherches ‘Individus, Épreuves, Sociétés’ (Ceries). Membre du comité de rédaction de Participations et de Mouvements, elle est codirectrice du Groupement d’Intérêt Scientifique               « Participation et démocratie ». Elle a notamment publié Faire participer les habitants ? Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires, Lyon, ENS, 2013 et coordonné avec C. Neveu Citoyennetés ordinaires. Une approche renouvelée des pratiques citoyennes, Paris, Ed. Karthala, 2014.


Engagement public et sensibilisation aux problèmes publics : les effets fragiles de la délibération dans les quartiers populaires

Pour comprendre en profondeur l’usage des processus de délibération, il convient de dresser une ethnographie politique permettant d’identifier les effets de ces processus sur les participants et la sphère publique. Marion Carrel analyse un mécanisme de participation publique mis en oeuvre en France par un intervenant à la fois professionnel et militant auprès d’un petit groupe de fonctionnaires et d’individus marginalisés, dans le but de favoriser la compréhension mutuelle et de sensibiliser aux problèmes publics.…

Conférence de Marion Carrel, « Injonction participative ou empowerment ? Les enjeux de la participation », Jeudi 13 avril 2017

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua a le plaisir de vous inviter à une conférence de Marion Carrel le 13 avril 2017 à l’université Tsinghua.



carrel_photoMarion Carrel

Marion Carrel est maîtresse de conférences en sociologie à l’université Lille 3, Centre de recherches ‘Individus, Épreuves, Sociétés’ (Ceries). Membre du comité de rédaction de Participations et de Mouvements, elle est codirectrice du Groupement d’Intérêt Scientifique              « Participation et démocratie ». Elle a notamment publié Faire participer les habitants ? Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires, Lyon, ENS, 2013 et coordonné avec C. Neveu Citoyennetés ordinaires. Une approche renouvelée des pratiques citoyennes, Paris, Ed. Karthala, 2014.


Injonction participative ou empowerment ? Les enjeux de la participation

La démocratie participative se résume bien souvent à de l’injonction participative : une offre institutionnelle descendante et contre-productive pour enrayer la crise démocratique. La participation citoyenne peut cependant être un levier efficace pour régénérer la démocratie, toujours en chantier. Sous certaines conditions, elle peut renouveler les politiques publiques sur un mode ascendant, en s’appuyant sur l’expertise des personnes concernées et la codécision. Elle peut stimuler l’interpellation des institutions et l’émancipation des personnes, en particulier les plus précaires et éloignées de la parole publique.…

Article d’actualité n°3: « Durcissement du régime et montée des tensions: Quel avenir pour la présidence de Xi Jinping? « , Avril 2016

L’année 2016 apparaît comme un moment charnière de la présidence de Xi Jinping. La perspective du XIXème Congrès du Parti communiste chinois (PCC) prévu à l’automne 2017 se rapproche et promet un important renouvellement des membres du Bureau politique. L’heure est également au bilan des réformes annoncées à l’issue du XVIIIème Congrès de novembre 2012 et au cours des plénums du Comité central tenus les années suivantes

Article écrit en partenariat avec Asia Centre, dans le cadre de l’Observatoire Chine.

Lire l’article

Conférence de Thomas Kirszbaum – « La participation citoyenne dans les quartiers populaires en France » – 30 septembre 2016

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua, le département de sociologie de l’université Tsinghua et le Centre de recherche en stratégies nationales de l’université Tsinghua ont eu le plaisir d’accueillir Thomas Kirszbaum le 30 septembre 2016 à l’université Tsinghua.


YMBThomas Kirszbaum

Thomas Kirszbaum est sociologue, chercheur associé à l’Institut des sciences sociales du politique (École normale supérieure de Cachan/CNRS) et enseignant à l’Université Paris Ouest Nanterre-La Défense. Ses travaux portent sur les politiques de la ville, de lutte contre les discriminations et d’intégration. Il a notamment publié : En finir avec les banlieues ? Le désenchantement de la politique de la ville, Éditions de l’Aube, 2015 ; Rénovation urbaine. Les leçons américaines, Presses universitaires de France, 2009 ; Mixité sociale dans l’habitat. Revue de la littérature dans une perspective comparative, Etudes & recherches de la Halde, La Documentation française, 2008.


La participation citoyenne dans les quartiers populaires en France

Voir la vidéo de la conférence

Il s’agit d’analyser le paradoxe d’une politique de la ville conçue, à l’origine, comme un laboratoire de la démocratie urbaine et qui, au fil du temps s’est technocratisée et a exclu la société civile des processus de décision. La question de la participation est revenue au premier plan de cette politique publique à la suite des révoltes de l’automne 2005, souvent analysées comme le symptôme de déficit d’intégration démocratique des habitants de ces quartiers.…