Seminar : « Terrorism risk and counter-terrorism policies along One Belt One Road » – 8 June 2017

The Tsinghua University Sino-French Research Centre and the Department of International Relations of Tsinghua University are pleased to invite you to a seminar on terrorism risk and counter-terrorism policies along One Belt One Road.

Speakers :

Marc Julienne (INALCO,  French Foundation for Strategic Research)

Shen Xiaochen (Tsinghua University),

Chair :

Shi Zhiqin, Professor and Dean of the International Relations Department of Tsinghua University, co-director of the Tsinghua University Sino-French Research Center

Marc Julienne : « Risk in Terrorism perspective along ‘Belt & Road' »

China’s Belt and Road (B&R) initiatives bring a new momentum and new opportunities for economic development and cooperation among states. However, these initiatives come with many challenges, the security risk ranking among the most prominent ones. With Pakistan, Afghanistan and Central Asian countries in the front line of the Silk Road Economic Belt, the terrorist risk should not be overlooked, especially with the attempts by al Qaeda, the Islamic State, and local jihadist groups to strengthen their foothold in the region. Therefore, China is dealing with those risks through various bilateral and multilateral cooperation frameworks. We will first attempt to assess the risks posed by these terrorist organizations, and then analyze China’s strategy to protect the B&R from those risks.

Marc Julienne

Marc Julienne is a PhD Candidate at the National Institute for Oriental Languages and Civilizations (INALCO, Paris) and Resident Associate Fellow at the Foundation for Strategic Research (FRS) in Paris . He is currently Visiting Scholar at the Shanghai Academy of Social Sciences.

Shen Xiaochen: « The Counter-Extremist Dilemma in Contemporary Europe–from the Perspective of Identity Crisis »

How to deal with an unknown enemy and the urgency of the social extremism and terrorism in contemporary world require all related states to react immediately. However, there is not yet a solid convincing and unanimous explanation of where these threats came from or how it evolved. This research argues that the counter-extremism dilemma has indeed become a more serious security challenge to both ends of the Belt and Road Initiative, which are China and Europe. Such counter-extremism dilemma has also brought about a series of policy problems. From the lens of domestic identity crisis and the European case, this research first discusses the limitations of current counter-extremist/terrorist theories and policies, analyzing the occurrence and escalation of the “cumulative extremism” mechanism. It subsequently explores the basic standards of effective counter-extremist measures.

 Shen Xiaochen

Shen Xiaochen is a post-doctoral researcher at the Department of International Relations of Tsinghua University.

Thursday, 8 June 2017, from 2:00 pm to 4:00 pm

Tsinghua University

Mingzhai Building 明斋楼

Room 349A

The seminar will be held in English and Chinese.

Marion Carrel, « Engagement public et sensibilisation aux problèmes publics : les effets fragiles de la délibération dans les quartiers populaires », Vendredi 14 avril 2017

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’Université de Tsinghua a le plaisir de vous inviter à une deuxième conférence de Marion Carrel le 14 avril 2017 à l’université Tsinghua .



carrel_photoMarion Carrel

Marion Carrel est Maître de conférences en sociologie à l’Université Lille 3, Centre de recherches ‘Individus, Épreuves, Sociétés’ (Ceries). Membre du comité de rédaction de Participations et de Mouvements, elle est codirectrice du Groupement d’Intérêt Scientifique               « Participation et démocratie ». Elle a notamment publié Faire participer les habitants ? Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires, Lyon, ENS, 2013 et coordonné avec C. Neveu Citoyennetés ordinaires. Une approche renouvelée des pratiques citoyennes, Paris, Ed. Karthala, 2014.


Engagement public et sensibilisation aux problèmes publics : les effets fragiles de la délibération dans les quartiers populaires

Pour comprendre en profondeur l’usage des processus de délibération, il convient de dresser une ethnographie politique permettant d’identifier les effets de ces processus sur les participants et la sphère publique. Marion Carrel analyse un mécanisme de participation publique mis en oeuvre en France par un intervenant à la fois professionnel et militant auprès d’un petit groupe de fonctionnaires et d’individus marginalisés, dans le but de favoriser la compréhension mutuelle et de sensibiliser aux problèmes publics. Cette ethnographie montre que la délibération opérée dans de petits groupes, plutôt que de simplement créer un consensus et de reproduire les inégalités en termes d’accès aux formes d’expression publique comme cela est souvent montré, peut générer au moins une forme d’engagement politique embryonnaire et favoriser la sensibilisation des quartiers populaires aux problèmes publics. Ces effets relativement fragiles soulèvent la question de la continuité de l’action collective et des transformations institutionnelles générées par les processus de délibération.

Discutant: He Jianyu
Professeur assoocié à l’Institut d’études du marxisme
de l’université Tsinghua

Vendredi 14 avril 2017, de 14h00 à 17h00
Université Tsinghua, Shanzhai Building, salle 306

La conférence sera animée par Chloé Froissart,
Directrice du Centre franco-chinois de l’université Tsinghua.

Elle se tiendra en français et en chinois (interprétariat consécutif).

Conférence de Marion Carrel, « Injonction participative ou empowerment? Les enjeux de la participation », Jeudi 13 avril 2017

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua a le plaisir de vous inviter à une conférence de Marion Carrel le 13 avril 2017 à l’université Tsinghua.



carrel_photoMarion Carrel

Marion Carrel est maîtresse de conférences en sociologie à l’université Lille 3, Centre de recherches ‘Individus, Épreuves, Sociétés’ (Ceries). Membre du comité de rédaction de Participations et de Mouvements, elle est codirectrice du Groupement d’Intérêt Scientifique              « Participation et démocratie ». Elle a notamment publié Faire participer les habitants ? Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires, Lyon, ENS, 2013 et coordonné avec C. Neveu Citoyennetés ordinaires. Une approche renouvelée des pratiques citoyennes, Paris, Ed. Karthala, 2014.


Injonction participative ou empowerment ? Les enjeux de la participation

La démocratie participative se résume bien souvent à de l’injonction participative : une offre institutionnelle descendante et contre-productive pour enrayer la crise démocratique. La participation citoyenne peut cependant être un levier efficace pour régénérer la démocratie, toujours en chantier. Sous certaines conditions, elle peut renouveler les politiques publiques sur un mode ascendant, en s’appuyant sur l’expertise des personnes concernées et la codécision. Elle peut stimuler l’interpellation des institutions et l’émancipation des personnes, en particulier les plus précaires et éloignées de la parole publique. Aujourd’hui, elle peut et doit compter avec de nouveaux partenaires, les acteurs communautaires.

Discutant: He Jianyu
Professeur associé à l’Institut d’études du marxisme
de l’université Tsinghua

Jeudi 13 avril 2017, de 14h00 à 17h00
Université Tsinghua, Shanzhai Building, salle 306

La conférence sera animée par Chloé Froissart,
Directrice du Centre franco-chinois de l’université Tsinghua.

La conférence se tiendra en français et en chinois (interprétariat consécutif).

Presentation of Judith Audin, « The reshaping of social groups through the process of urban renewal in postsocialist China : a case study on the coal miners in Datong (Shanxi province) », December 9, 2016

The Tsinghua University Sino-French Research Centre is pleased to invite you to a presentation of Judith Audin (in English).


Judith Audin

Judith Audin is a post-doctoral researcher for the MEDIUM Project (Sciences Po Aix/CHERPA). She is a specialist of urban sociology and comparative politics in contemporary China. After many years of research about local governement in Beijing and Chongqing, she now studies the power dynamics in medium-sized cities in Datong and Zhuhai.


The reshaping of social groups through the process of urban renewal in postsocialist China : a case study on the coal miners in Datong (Shanxi province)

Around Datong, the “coal capital city”, Tongmei Group (a state-owned company) gradually absorbed many coal mines. In 2006, Tongmei carried out a massive urban renewal project. Coal miners from different mines, who used to live on the production sites in very precarious and uncomfortable self-built houses, were relocated in a new urban neighbourhood financed and conceived by Tongmei, which now counts 300 000 inhabitants. How does this residential migration impact the social group of miners? This presentation will highlight the restructuring of social ties and the change in the sense of belonging of the families through the double process of urban renewal and of the economic crisis triggered by the fall in coal prices last year. It will focus on the housing unit to study the processes of cohesion, dislocation, or segregation on the group of coal miners relocated by Tongmei Group. It will show how the new living space leads both to perspectives of social promotion and to forms of vulnerability, starting with the stigmatization of the new neighbourhood, commonly called “slum” (penghuqu).

Discutant:

Chloé Froissart, Director of the Tsinghua Sino-French Research Center

December 9, 2016

10:00 – 12:00

Tsinghua University, Ming Zhai Building明斋楼楼, Room 349A

Presentation of Jingyun Dai, « The Advocacy Strategies of Environmental NGOs in China », December 1, 2016

The Tsinghua University Sino-French Research Centre and the Sociology Department of Tsinghua university are pleased to invite you to a presentation of Jingyun Dai (in English).


Jingyun Dai

With broad interests in political sociology and organizations, Jingyun Dai has been conducting research on non-governmental organization advocacy and the state-society relations in China. Originally from mainland China, she is now studying sociology at the Chinese University of Hong Kong.


The Advocacy Strategies of Environmental NGOs in China

Contrary to their common image as service providers, Chinese grassroots environmental NGOs (ENGOs) are employing a variety of advocacy strategies in efforts to influence government. Based on in-depth interviews with ENGOs active in Guangdong, this research examines this recent turn to advocacy and considers its implications for the further development of Chinese civil society. Four advocacy strategies are identified: (1) using institutional channels to communicate with government; (2) nurturing an interactive relationship with government; (3) selecting ‘frames’ palatable to the state; and (4) mobilizing media to win social support. Taken as a whole, such practices suggest the ability of civil society to carve out more political space than the state would like to grant. While this increased policy engagement by ENGOs could lead to stronger state ‘governance’, we argue that it may instead open up new pathways for robust civic engagement.

Discutants:

Yan Fei, Assistant Professor in Sociology at Tsinghua University

Chloé Froissart, Director of the Tsinghua Sino-French Research Center

December 1, 2016

14:00 – 16:00

Tsinghua University, Xiong Zhixing Building, Room 211

Conférence de Wang Simeng : « Heurs et malheurs dans la diaspora chinoise en région parisienne : une enquête ethnographique sur la santé mentale de migrants et de leurs descendants », 22 novembre 2016

Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua et le Centre de recherche en anthropologie et ethnologie de l’Institut des sciences sociales de l’université Tsinghua ont eu le plaisir d’organiser une conférence en présence de Wang Simeng le 22 novembre 2016 à l’université Tsinghua (en chinois).


YMBWang Simeng

Wang Simeng est diplômée du département de sociologie de l’université Tsinghua et docteure en sociologie de l’École normale supérieure. Elle est actuellement chercheure au CNRS. Ses sujets de recherche portent principalement sur l’immigration, la mobilité sociale, la sociologie de la santé et l’internationalisation de la santé. Elle est l’auteure de plusieurs articles académiques et comptes-rendus de lecture (disponibles à l’adresse suivante :https://cnrs-gif.academia.edu/SimengWang).


Heurs et malheurs dans la diaspora chinoise en région parisienne :
une enquête ethnographique sur la santé mentale
de migrants et de leurs descendants

Voir la vidéo de la conférence

Partant des lieux communs véhiculés par la presse française sur la population chinoise de Paris, souvent associés au « Chinatown » du 13e arrondissement, à l’image des « chinois communautaristes », ou à la surreprésentation en leur sein de certaines catégories sociales telles que les sans-papiers, les prostituées ou les commerçants de Wenzhou, cette communication se donnera comme objectif premier de déconstruire l’image figée de la population chinoise en montrant sa diversité sociale et son évolution historique. Dans un second temps, l’intervention visera à mettre en lumière les trajectoires sociales et les expériences migratoires d’individus sous l’angle de l’expression des souffrances psychiques. L’exposé s’appuiera sur les matériaux empiriques collectés pendant quatre ans (2010-2014) auprès de 180 familles chinoises originaires de différents horizons : des migrants primo-arrivants, qu’il soient intellectuels, prostituées, élites économiques, sans-papiers, ou les descendants de ces derniers qui, pour certains, suivent la voie de leurs parents ou, pour d’autres, cherchent encore leur voie – professionnelle mais aussi personnelle. A partir des analyses de la double nature « géographique » et « sociale » d’une migration internationale, l’intervenante abordera également la dimension « sociale » des souffrances psychiques.

Discutant: Jing Jun
Professeur d’anthropologie à l’université Tsinghua,
directeur du Centre de recherche sur la santé publique de l’université Tsinghua

Mardi 22 novembre 2016, de 15h30 à 17h30
Université Tsinghua, Xiong Zhixing Building, salle 211

La conférence est animée par Chloé Froissart,
Directrice du Centre franco-chinois de l’université Tsinghua