Le Centre franco-chinois en sciences sociales de l’université Tsinghua : objectifs et activités

Prix Fu Lei 2017 : Revivez les temps forts de la 9e édition!
Seconde conférence de Laure Zhang, La construction européenne : la contradiction du post-national et de la démocratie, mercredi 15 novembre 2017
Conférence de Laure Zhang : « L’extension des crimes sexuels sous les Qing et leurs particularités», 14 novembre 2017
Programme des interventions

Le Centre franco-chinois (CFC), créé en juillet 2011, est rattaché depuis mars 2014 au Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC), unité mixte de recherche placée sous la co-tutelle du ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) et du CNRS. Il est hébergé par la Faculté des sciences sociales de l’université Tsinghua.

IMG_0857

Le CFC est animé par sa directrice, Chloé Froissart, maître de conférences à l’Université Rennes 2, assistée d’un chargé de mission, Nathanel Amar, puis, à partir d’octobre 2015, de Camille Liffran.

Le CFC a pour mission de :

  • développer les échanges et les collaborations entre chercheurs et étudiants-chercheurs en sciences sociales des deux pays.
  • favoriser les études comparatives entre la Chine et d’autres pays en science politique, sociologie et en histoire.
  • aider également les chercheurs et surtout les étudiants-chercheurs français en sciences sociales menant des recherches sur la Chine à se connaître et à échanger entre eux ou avec des chercheurs chevronnés. 

Ses principales activités sont :

- L’organisation de conférences données par des chercheurs et universitaires français spécialement invités ou de passage. Ces conférences (en français avec traduction chinoise) sont discutées par un chercheur chinois et généralement suivies d’une table ronde. Outre certaines conférences ad hoc répondant à une demande particulière des collègues chinois, le CFC organise des cycles de séminaires sur des thèmes précis. Après les cycles « Histoire et mémoire » et « Les Lumières françaises », le CFC initie deux nouveaux cycles de séminaires:

« Mobilisations et participation »  
Fondé sur des interventions de chercheurs français, ce séminaire vise notamment à apporter un éclairage théorique, méthodologique et comparatif à l’étude des mobilisations et de la participation politique.

« Participation publique et gouvernance de l’environnement ».
Tout en prenant en compte l’évolution de la législation chinoise dans ce domaine, ce séminaire se propose essentiellement d’analyser dans quelle mesure les questions environnementales ouvrent un nouvel espace politique offrant de nouvelles opportunités de participation pour les citoyens, et permettent (ou non) une redéfinition des rapports Etat-société.

Tous les débats sont enregistrés et donneront lieu à des ouvrages de synthèse en chinois, et éventuellement en français. La plupart des conférences sont disponibles sur ce site sous forme audiovisuelle dans la rubrique Médiathèque. A plus long terme, l’objectif est d’institutionnaliser une collaboration plus étroite entre chercheurs français, et plus généralement européens, et chinois afin de faire naître des projets de recherche collectifs.

- L’organisation de colloques sur la Chine

- L’organisation de journées d’études où les chercheurs et étudiants-chercheurs français et chinois se rencontrent pour échanger sur des sujets d’intérêt commun.

- L’organisation d’ateliers permettant aux doctorants français et chinois de présenter leurs recherches et de bénéficier des commentaires de chercheurs et universitaires chevronnés, français ou chinois.

- La sélection et l’envoi de chercheurs et d’étudiants chinois en sciences sociales pour des stages d’un ou deux mois en France (en collaboration avec l’Ambassade de France en Chine).

Par ailleurs, le CFC participe à des activités en collaboration avec d’autres institutions, et organise notamment tous les deux ans la conférence « New European Research on Contemporary China » en partenariat avec le CEFC de Hong Kong et la Délégation européenne en Chine. La prochaine édition aura eu lieu du 2 au 4 juillet 2016. L’objectif de cette conférence, qui s’adresse à des doctorants, post-doctorants et jeunes chercheurs européens ou affiliés à des institutions de recherches européennes, est de donner une vue d’ensemble des problématiques émergentes dans les études portant sur la Chine contemporaine.

Le CFC a été dirigé par Michel Bonnin de 2011 à 2014. Il fait suite aux Ateliers doctoraux de Pékin dirigés par Jean-Louis Rocca  qui prolongeaient l’Antenne expérimentale en sciences humaines et sociales à Pékin créée par Jean-Luc Domenach en 2002.